P1050269


Au nom  du père

En cette période de palme en tout genre, mon acteur préféré reste Jean-Marc Roulot. Malgré un père icône du vignoble murisaltien, il préfère Ionesco aux charmes de Meursault  et est reçu au Conservatoire de Paris en 1980. Mais son père tombe malade en 1982. A sa mort, sa mère et sa sœur portent le domaine à bout de bras. Pour Jean-Marc ce n’est pas toujours évident : «Les tournées s’enchaînent, à la sortie du conservatoire, l’un de mes profs, Jacques Lassalle m’engage pour un Tartuffe avec Depardieu ». Vient ensuite « la Veillée » de Jérôme Deschamps, père des Deschiens, eux aussi grands amateurs du « gibolin ».

DB_21_0179

En janvier 1989, Jean-Marc décide de rejoindre la scène des premiers crus et rentre sur Meursault.

P1020192

Double Jeu

Exigeant et rigoureux, ce vigneron à l’élégance si littéraire produit des cuvées raffinées, riches sans ostentation, avec une minéralité vibrante. Ce style roulotissime naît  de la recherche du raffinement, il demeure une nourriture permanente de l’esprit. Pour rester en haut de l’affiche, il se fait un prénom, tout en continuant de brûler les planches : «j’ai facilement cloisonné mes activités, ne voulant pas que les gens du vin sachent que j’étais comédien et vice-versa, car le challenge c’est d’être crédible sur les deux tableaux. Avec le temps, cela s’est décloisonné tout seul, cette double vie je l’assume pleinement aujourd’hui, je joue deux fois plus et reste vigneron à 80 %. C’est devenu une curiosité pour les étrangers qui viennent au domaine, les français sont plus perplexes, considérants sans doute qu’on ne doit avoir qu’un métier. »


P1020059


Parmi les castings grand cru, «Betty» et «Une affaire de femme» amènent Jean-Marc à tourner sous la caméra de Claude Chabrol : «c’ était un  amateur de vin, nous avions abordé le sujet, mais attention appartenir au monde du vin suscite plus de curiosité qu’il ne m’ouvre des portes ».


Au début de ce siècle,ces deux passions se rejoignent le temps d’une pièce grand public sur le vin, «Meursault Luchets» décliné au fil des millésimes. Une dégustation intervient dans la mise en scène, le vin agit comme une source, les mots jaillissent du verre, ce spectacle communicatif désaltère l’esprit. Joué à Paris et en province, il est adapté pour être donné aussi bien au cellier de la Romanée Conti que chez Troisgros. En 2012, le talent prend les traits d’un Meursault Charmes 2008 qui séduit par sa tension et sa grande pureté, avec une fin de bouche qui a de l’énergie ; côté grand écran, Jean-Marc Roulot figure en bonne place dans Rio, Sex et Comédy de Jonathan Nossiter avec Charlotte Rampling, et il fait partie également du casting de «Tu seras mon fils» sorti en Août dernier.


SAM_0023


 

Domaine Jean-Marc Roulot

1, rue Charles Giraud 

21190 MEURSAULT


Tel. 03 80 21 21 65