SAM_0188

Chez les Morey de Chassagne, on se forge un prénom, et la génération montante ne s'en prive pas : Thomas fils de Bernard et neveu de Jean-Marc, offre une branche bien armée à l'arbre généalogique viticole: dès son premier millésime en 2007, il marche dans les pas de ses glorieux aînés et les 2010 et 2011 sont en tous points remarquables. Une dégustation appliquée permet de faire un sacré tour des premiers crus de Chassagne. 

Jouant sur la tension des vins, Thomas Morey pousse l'exigence de rigeur au degré le plus élevé; il réussit à produire des cuvées d’une très haute expression reflétant parfaitement la personnalité des différents terroirs.

 

SAM_0180

Les Baudines 2011 offrent un nez noiseté,

l'attaque est dense puis la bouche devient subtile avec une vraie complexité, c’est très long avec un retour aromatique vibrant.

 

 

SAM_0179

Sur les Embrazées 2011, on touche les Baudines,

avec un terroir plus solaire que l’on retrouve dans son attaque enveloppante sur fond de fruits jaunes,

c’est gourmand et la finale tendue relance l’ensemble.

 

Les Macherelles sont constituées de terres brunes profondes où le pinot noir serait plus à son aise; c’est un terroir délicat qui ne donne jamais de grandes choses en blanc, mais ici sur ce 2011, on a une belle attaque soyeuse, le vin offre ce qu'il faut de nuance et son expression est généralement la meilleure sur ce climat ingrat.

Sur le plus grand secteur des premiers crus, celui de Morgeot, on a un 2011 avec un nez profond où se mêlent les fruits jaunes et l’iode; l' attaque s'effectue en suavité, c’est à la fois dense et subtil,ce vin complet présente une finale saline irrésistible.  

Le Clos Saint-Jean dans sa partie haute est destiné aux rouges, mais ici on est sur la partie des Rebichets parfaite pour le blanc: au nez, on a la densité de l’argile, puis la minéralité s’installe en milieu de bouche; ce cru structural et traçant offre une finale qui possède la juste percussion. 

En approchant des grands crus, on monte encore en intensité avec un Vide Bourse 2011 au nez réservé, c’est à partir du milieu de bouche que le vin prend son assise, avec une densité de grand cru. Il faut absolument le carafer.

Plus sur les hauteurs Les Dents de Chien 2011 sont de haute volée : Le terroir solaire apparait, à travers un nez de mangue nuancé d'une touche saline que l’on retrouve dans une bouche d’une réelle plénitude, dans un registre plus avenant que le Vide Bourse. Le 2010 au corps harmonieux dispose d'une sacrée vitalité en fin de bouche.Il ne mâche pas ses mots tant il se révèle expressif.

Cerise sur les premiers crus d'en face, le très rare Puligny Truffières 2011 : on est sur une complexité de grand cru, avec la subtilité, la tension, la puissance contenue et une finale irrésistible montante et de grand style. Sa silhouette bien élancée possède une élégance qui habille la bouche dans un registre haute couture. L'exceptionnel ici n'est jamais une exception, c'est la règle!  

 

 

Thomas Morey

9, rue du Nord

21190 Chassagne-Montrachet


Tél. 03 80 21 97 47 - Fax 03 80 21 05 68

http://www.thomasmorey-vins.com


domainethomasmorey@orange.fr