IMG_9506

SAM_0086

Grand Tasting de folie pour cette septième édition où côté Master Class, tous les bancs bourguignons ne suffiront pas pour décrire le show de Jacques Lardière : le vibrionnant ex directeur de la Maison Jadot,à la fois poète, commandeur et esthète, vit sa passion du Clos des Ursules dès l'apparition du 2002 au toucher de bouche soyeux avec une énergie en bouche aristocratique. Plus expressif le 2001 séduit d'entrée, le 2000 évolue vers les épices et le 1985 offre des accents floraux irrésistibles !

 

SAM_0084 SAM_0081

Chaque gorgée procure un contentement intérieur que l'on savoure longuement; gardant les seaux de Véronique Raisin et de Guy Charneau, (duo de choc de Bettane&Desseauve) je constate alors chez eux, cet appel irrésistible à recracher vers l'intérieur, d'autant qu'à la tribune Michel Bettane donne  le bon tempo : "Un Clos des Ursules, c'est l'équilibre, c'est le type de cru qui n'appuie jamais dans une direction, c'est un vin de musique de chambre, il exprime des choses naturelles qu'il faut aller chercher. On a ici un pinot noir qui a envie d'être blanc". Si l'on prend cette couleur comme étendard célébrons le Meursault Poruzot 2009 de Jean-Marc Roulot, avec une tension de grand style et le Clos des Ambres d'Arnaud Ente 2009, un Meursault Village cristallin.

 

SAM_0106

Parmi les autres coups de coeur, je retiens le Haut Bailly 1998 où les merlots ont le goût de cabernet, et les cabernets le goût de merlot!

 

SAM_0108

le Léoville Barton 1985, délicieusement assagi, et un 1998 qui a de la percussion,

le Gruaud Larose 1986 à la finale de cigare époustouflante,

le Léoville Poyferré 2000 très plein, le Beychevelle 2006 prometteur

SAM_0109

et le Talbot 2009 savoureux.

 

SAM_0187

Comme toujours les accents italiens ont apporté de superbes vibrations avec un Barolo Monprivato Morissio 2003 renversant. De la même veine le Masseto 2009 présenté par Axel Heinz revêt la tenue des grands vins de Toscane.

SAM_0163

Avec sa robe dorée le Vouvray 1989 de Philippe Foreau a conquis tous les amateurs par ses accents de coing et sa jeunesse.

 

IMG_0225

Dans les travées, je me suis régalé des crus du domaine Gonnet Médeville qui présente aujourd'hui l'une des gammes les plus abouties de la Champagne.

 

 

SAM_0096

Une mention spéciale aux Eléonores de Provence, Château Sainte-Roseline, Roubine, Mentone, Galoupet, de Saint-Martin,

non seulement pour leurs rosés, mais également pour leurs rouges qui deviennent au fil des millésimes d'une belle complexité.

Pour la circonstance l'ami Guy Charneau s'est transformé en meneur de revue (de presse) !

 

SAM_0148

 

 

http://www.bettanedesseauve.com/