Desktop

Continuons de pénétrer dans les arcanes des ateliers gourmets du Grand Tasting, avec en premier lieu Philippe Mille et toute l’équipe des Crayères venus de Reims se faire sacrer au Carrousel du Louvre : ancien vicaire de Yannick Alleno, Philippe Mille monte en chère deux fois par jour et chaque service est gagnant. Au piano, ce manceau fait de la grande cuisine bourgeoise revisitée, son étendard. Se rangeant sous la bannière du produit avant tout, il distille un de ses grands classiques dans un carpaccio de langoustine mariné aux agrumes et caviar, iodé à souhait.

 

 SAM_0117

Pour l’escorter je suis tombé sous le charme du Champagne, brut nature, grand cru du domaine Alexandre Penet Chardonnet : provenant à 100% du terroir de Verzy, cette cuvée non dosée n’a pas fait sa malo, elle impressionne par ses accents fumés, sa vinosité et sa délicatesse.

 

SAM_0101

Autre félicitée, le Chablis Les Preuses 2009 de William Fèvre à la fois riche et tendu qui se promenait également de la plus belles des façons sur le foie gras truffé. 

 

SAM_0167

Enfin cerise sur le cabernet, Phelan Ségur 2005 qu’il faut carafer pour qu’il donne toute sa mesure et délivrer ses accents de cèdre irrésistibles.

 

IMG_3488

J’ai craqué également pour le blanc de noirs premier cru du Domaine Gonnet Médeville au fruité savoureux avec ce qu’il faut de rondeur et de percussion, il a lancé de la meilleure des façons l'Atelier Truffes et Huiles :

 

IMG_3251

SAM_0176

sous l'égide de Pierre Jean Pébeyre, pape de la truffe et d'Eric Vigean, maître artisan huilier sur Clion sur Indre, tous les trufficoteurs sont de la partie : après la découverte de l'huile de pépin de raisin première pression à froid, délicieusement tannique, le beurre truffé envahit les travées; ce qu'il reste de Champagne tranche comme il faut,

 

IMG_8481

et le Puligny Combettes 2010 du Domaine Prieur offre son énergie stylée. Bien dans sa carafe,

 

IMG_4826

le Corton Bressandes 2006 du domaine Prieur appelle par sa structure longiligne et vibrante le foie gras truffé,

 

IMG_1704

qui apprécie également la compagnie d'un Château Rouget 2006 soyeux et harmonieusement truffé.

 

IMG_8423

Pour croquer les premiers diamants noirs de la saison, rien de tel qu'un Léoville Barton 1998 qui associe, cèdre, épices et tabac dans une énergie et un classicisme parfait.

 

SAM_0152

Autre coulisse, celle des Master Class où Franck Ramage, professeur de sommelerie au Cordon Bleu anime avec brio un ballet de trente sommeliers qui goûtent et regoûtent les crus de prestige servis durant les deux jours : entre deux ateliers, j'ai cueilli au vol un Cos d'Estournel 2010 renversant, un Clos des Papes 2006 dans la grande tradition de Châteauneuf, un Beaucastel 1998 fringant, un Palmer 1989, chardonissime et un Clos des Fèves 2009, d'une grande distinction et une belle collection de Quincy et Reuilly 2011 du Domaine des Poetes. Avant la prochaine édition, il convient de prendre le bon vent truffier, et les adeptes de la mouche sont toujours d'une grande concentration pour ne pas être mis à l'index !  

 

SAM_0144