SAM_0094

 

Trotanoy est l'un de mes crus de Pomerol préférés car il exhale les flaveurs de truffe les plus nobles. Voisin de Pétrus, Trotanoy compte 90% de merlot pour 10% de cabernet franc. Cette propriété phare des établissements Jean-Pierre Moueix, dispose de 7,2 ha idéalement placés sur le plateau argileux. Son sol se compose pour moitié d’argiles noires et 50% de graves argileuses, sur un sous sol d’argiles. Cette mixité des terroirs donne au vin à la fois de la puissance, de l’élégance et de la profondeur. Par miracle il a échappé au gel désastreux de 1956.

 

photo

En gascon Trotanoy signifie «trop d’ennui», car ici le sol est très difficile à cultiver ; en revanche c’est un véritable bonheur pour la vigne ; pour identifier la propriété, on se repère à l’éolienne, dont l’esthétisme cadre parfaitement avec les lieux ; ce que les amateurs apprécient dans Trotanoy, c’est son intensité aromatique et sa juxtaposition de notes chaudes, d’amande grillée, de truffe, et de réglisse ; c’est l’un des pomerols les plus sèveux et sa sensualité séduit : les 1967,1964,1971,1975,1970,1982 et 1990 sont actuellement fabuleux ; sur des millésimes de sécheresse comme en 2003 Trotanoy arrive à tirer son épingle du jeu, il garde toute sa fraîcheur ; dans ce cas, le sol joue son rôle mais également la date de vendange avec une extraction la plus douce possible ; ce cru qui représente la quintessence de Pomerol offre un 1999 qui est d'un grand charme; le 1998 possède cette profondeur truffée des grands millésimes, le 2000 sort de ses langes, les 2005, 2009 s'annoncent somptueux et le 2010 remarquable ! Edouard Moueix qui couve ce cru a réalisé un très beau 2011 qui devrait être dépassé par 2012, car mes premières dégustations sur certains grands Pomerol laissent présager des lendemains qui sentent bon la violette.

 

photo_001

 

 

http://www.moueix.com/common/pdf/trotanoy_fr.pdf