photo

 

Parti pour le soleil de Saint-Raphael, Stéphan Léger est remplacé sur la place de Chassagne Montrachet par un autre chef grand cru, Edouard Mignot.

Ancien de Lameloise, cette force tranquille de la Bourgogne marque de la plus belles des façons son territoire :

 

SAM_0540

Dès le saumon gravlax ou l'escabèche au vin rouge et son oeuf de caille, on sent le sculpteur de saveurs bourguignonnes avec ce zeste de modernité en même temps que l'espièglerie. Le feuilleté aux escargots est d'une finesse arachnéenne et le coulis de poivron qui caresse la pomme de terre vitelotte est heureux de recevoir l'onction du fromage aux herbes.

colin_morey

On navigue en pleine confiance, d'autant que Pierre Yves Colin, l'une des grandes signatures de la Côte de Beaune sert pour la circonstance une collection de Saint-Aubin 2012 qui sont de nature à faire pâlir bien des Puligny : le Village est rond, franc et précis, le Chatennières laisse entrevoir de belles perspectives et le Remilly offre une tension noisetée et une persistance saline très stylée.

 

SAM_0547

Vient ensuite un Chassagne Enseignières qui s'annonce dans le verre comme un petit Bâtard, il enlace de la plus belle des façons des cèpes étuvés au lard de Colonnata, un plat tout en suavité superbement maîtrisé.

 

SAM_0545

Les escargots des prés de Fontaines sont un plat signature puisqu'Edouard Mignot fait jouer dessus une sauce au Chassagne toute en sensualité contenue.

 

SAM_0551

Celle-ci convient également très bien dans une version plus tonique au bar de ligne. Le saint-pierre d'Erquy joue une autre partition avec ses spaghettis végétaux et ses chanterelles jaunes au beurre blanc. Ce dernier réveillé par des algues bienvenues a de la percussion. Pour faire bonne mesure, Pierre-Yves Colin lâche les grands crus, un Chevalier Montrachet 2012 qui traduit au mieux la minéralité de ce prestigieux terroir et un Bâtard Montrachet virevoltant qui par sa densité modulable s'adapte à toutes les situations.

 

SAM_0557

Le dessert a du punch et du jump, il s'agit d'un cassis en trois versions servi en fruits, sorbet et soda avec le croustillant d'une gaufre. Voilà une adresse gaie et leste comme le chant des vignerons de Chassagne qui donne du degré au millésime.

 

 

 

RESTAURANT EDEM 

du mercredi au dimanche, de 12h à 14h30 & de 19h à 21h30

4 Impasse des Chevenotte - 21190 CHASSAGNE MONTRACHET

Tel. : +33 (0)3 80 21 94 94

contact@restaurant-edem.com

http://www.restaurant-edem.com

 

*********

 

 

Pierre Yves Colin Morey (SARL)
4 r Charles Paquelin, 21190 CHASSAGNE MONTRACHET
Tel : 03 80 21 90 10