18 octobre 2013

Corsitude

    Sommelier émérite du Calla Rossa sur Porto Vecchio, Patrick Fioramonti est à lui tout seul une institution et une bible du vin. Son livre sur les vins corses fait toujours référence. Sur des bases plus continentales, il met en scène les 9 et 10 Novembre deux stars du vignoble, Billecart Salmon et le Château La Lagune. Sur ce cru classé du Haut-Médoc, les derniers millésimes ont beaucoup gagné en précision et en charme aromatique.   Le 2011 est parfaitement étoffé, avec une sève épicée et une persistance bien... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2013

Je suis fier d'être "bourguichon"

  Selon l’expression de Charles VII, la France, c’est le Berry avec des provinces autour.   Aussi lorsqu’un vigneron berrichon regarde vers la Bourgogne, voire s’y implante c’est parce qu’il a la côte d’or à ses pieds. Cette histoire prend sa source au début des années 1980 lorsque Jean-Marc Blain sancerrois d’origine épouse du côté de Chassagne, une fille Gagnard qui le fixe à ce terroir prestigieux de la Côte de Beaune, entre Criots, Boudriotte et Morgeot, il devient ainsi le premier bourguichon officiel : en... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2013

Des amis de 30 ans

  Initié par René Lusseau le repas des Fines Papilles vient de fêter sa trentième édition, une occasion pour moi de retrouver ce monde des maîtres de chai du Médoc qui me fascine depuis trois décennies.   On ne s'encombre pas de préliminaires avec un trio de Sauternes de haute volée, un Rayne Vigneau 1996 miellé, un Rieussec 2001 enveloppant et un Yquem 2000 sidéral avec une aromatique déclinant le gingembre, le miel, les agrumes et une onctuosité infinie avec ce qu'il faut de fraîcheur. Sur les 2010 servis ma... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2013

La bonne raison de louper son Bac

  La pointe de Graves battue par l’Atlantique et bordée par la Gironde abrite le Médoc viticole que le monde entier nous envie : pour se pénétrer de l’esprit de la presqu'île, il faut prendre le bac à Royan pour l'aller et celui du Verdon pour le retour. C'est précisément celui-ci que j'ai souvent loupé, car à hauteur de Couquèques, l'escale aux Ormes Sorbet est celle de l'amitié.   La famille Boivert y est enracinée comme les vieilles vignes depuis le XVIIème siècle. L'air ici ne manque pas de souffle et le souvenir... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2013

Vinexcouple : Les Gonet Médeville

Unis pour le meilleur et pour la vigne, Julie Médeville et Xavier Gonet n'ont pas les deux pieds dans la même barrique. En  Graves, les Médeville ont écrit en majuscule les lettres du Château Respide Médeville et du cultissime Château Gilette sur le Sauternais. En Champagne, les Gonet pétillent sur le Mesnil-sur-Oger avec également d'excellents terroirs sur Bisseuil et Ambonnay. Pour compléter l'arbre oenologique, quelques hectares sur Margaux au Château des Eyrins et le tableau est complet. Le 2012 sonne juste, car... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2013

Grandeur mature : La Villa Baulieu

  La luminosité toscane qui nimbe la Villa Baulieu offre au pays d'Aix un attrait irrésistible qui justifie la mise en service du dernier TGV, Londres-Aix. Construite au XVIIIème siècle, jadis propriété des comtes de Provence, cette villa plus belle que l'Antique constitue désormais un point d'ancrage pour l'aménagement du territoire du goût, avec un TGV (Très Grand Vin) mis sur les rails par la famille Guénant.     Après avoir parfaitement remis en état l'édifice du siècle des Lumières, cette famille... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2013

Mariage pour douze, c'est à Pomerol et c'est Gay !

    Pour les primeurs 2012, c'est mariage pour douze, avec PMA (Pomerols Merlotés Ascensionnels) et un point d'encrage Gay incontestable. Une nouvelle fois le Château Le Gay de Catherine Péré-Vergé affirme ses prétentions. On en apprécie la superbe assise tannique de façon continue du début à la fin de bouche avec un vin qui prend de la complexité, au fur et à mesure de son évolution dans le verre. Ce vin possède un volume particulièrement harmonieux, il est promis comme tous les millésimes précédents à un grand avenir.... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2013

Torre Coccaro

  C'est un de ces petits matins bénis : le ciel limpide et translucide semble filer tel un souffle, les lumières dansent avec le vent et les oliviers séculaires s’élancent comme dans un balet baroque avec une perspective sur l'Adriatique.       La terre de la Masseria Torre Coccaro exhale les parfums enlacés, robustes et délicats des Pouilles.   Entre Bari et Lecce, cette ancienne ferme transformée en hôtellerie néohaciandamauresque offre un puissant lien avec sa ruralité pleinement... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2012

La Beaumardothérapie !

  A mi-chemin entre Freud et Jacques Puisais, le monde du vin possède Eric Beaumard : ce breton, élevé aux vins d'Anjou, roi de la Poularde, Prince consort du Georges V, comte des vins qui ont une histoire, icône du Sancerrois, docteur es pinot consulte dans tous les vignobles du monde, avec une passion restée intacte. Son panache, sa vaillance tannique, son humour à fleur de verre, ses anecdotes truculentes vous réchauffent le coeur en automne : ils constituent la meilleure arme contre la sinistrose et suivent en tout... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 septembre 2012

Poyeux Noël !

    Adorant les grands terroirs de Saumur Champigny, je me suis promis de passer un Poyeux Noël. Ce secteur de l'AOC constitue l'un des sésames de la qualité des cabernets francs d'exception.   C'est le Clos Rougeard qui le premier mit en valeur ce parcellaire devenu mythique. On se régale aujourd'hui du 1989 à la fois subtil, sensuel avec un tanin toujours bien corseté et cette finale lustrée comme la moustache de Charly et Nadi Foucaud. Ces solistes du bien boire connaissent la petite musique de l'avant et... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]