12 septembre 2013

Trévallon : L'excellence de la Provence

Le guide Bettane&Desseauve vient justement de consacrer le domaine de Trévallon en lui accrochant une quatrième étoile ou un quatrième BD. A Trévallon, l'aventure débute en 1973 : C'est l'année où Eloi Dürrbach abandonne ses études d’architecte pour planter de la vigne en plein cœur de ce massif sauvage, dans ce secteur qui appartient à ses parents. C’est un travail de titan, il faut soulever, dynamiter, concasser les rochers pour les mélanger à la terre nourricière.   La vigne s’intègre parfaitement aux oliviers,... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2013

Prats d'Estournel !

    Dans l'histoire tellurique de Cos d'Estournel, Jean-Guillaume Prats reste l'une des éminences tanniques qui a porté le cru à un niveau jamais atteint. Ce second cru classé reste par son aspect lié à Louis Gaspard d’Estournel: ses délires architecturaux paraissent dignes de Louis II de Bavière. Son goût pour l’exotisme et ses voyages au pays du soleil levant lui inspirent les pagodes chinoises et la porte de palais venue de Zanzibar. En plein classicisme architectural XIXème, cela décoiffe. Menant grande vie, il... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2012

Thomas Morey, ça chassagne dans tous les crus !

  Chez les Morey de Chassagne, on se forge un prénom, et la génération montante ne s'en prive pas : Thomas fils de Bernard et neveu de Jean-Marc, offre une branche bien armée à l'arbre généalogique viticole: dès son premier millésime en 2007, il marche dans les pas de ses glorieux aînés et les 2010 et 2011 sont en tous points remarquables. Une dégustation appliquée permet de faire un sacré tour des premiers crus de Chassagne.  Jouant sur la tension des vins, Thomas Morey pousse l'exigence de rigeur au degré le plus... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2012

Entre Pétrus et Vieux-Château-Saint-André, le style Berrouet !

  Nez profond  et envoûtant de truffe noire qui précède une bouche extraordinaire de fraîcheur, ce Pétrus 1975 embarque dans un ailleurs de velours et de soie, aux tanins charnels et enveloppants. Ce ravissement extatique des sens semble ne vouloir jamais finir. Supérieur actuellement à l'excellent 1982, ce 1975 est aujourd'hui certainement le millésime le plus accompli explique Jean-Claude Berrouet, ce que confirme par un mouvement de menton, son fils Olivier, heureux comme un merlot de plateau, depuis son... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 08:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 mars 2012

Le Tonton Happeur de Saint-Estèphe

  Allumeur à l'extrême d'expressions tanniques, Guy Delon ne mâche jamais ses mots. Sous les sages cheveux blancs du patriarche se cache un esprit frondeur et ses diatribes atteignent souvent leur cible. Derrière ses épaisses lunettes, ce chasseur invétéré porte un regard lucide sur le monde du vin. Aujourd’hui, c’est son fils Jean-Louis qui s’occupe avec bonheur des propriétés.   Obligé pour des raisons familiales de vendre la propriété de Phélan-Ségur au milieu des années 1980,  Guy Delon constitue à deux portées... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 18:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2011

Grand Tasting : Sextuple Ah et grand Despagne

Samedi 3 Décembre 2011 14H33 : Atelier des Master Class Avec ses accents délicieusement truffés, le 2001 Grand Corbin Despagne séduit tout le banc et l'arrière banc des dégustateurs,le vin offre sa fraîcheur caressante; son tanin à la droiture suave et enrobée se révèle très harmonieux.François Despagne,heureux propriétaire de ce Saint-Emilion de plateau subit toutes les pressions : un double magnum dans le dos il doit trouver au plus vite 67 cl pour satisfaire les fondamentalistes trufficoteurs... Ces derniers... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 10:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 juillet 2011

La nouvelle muse de Provence

Très fashion tanins Audrey Baccino illumine le Domaine familial de Peirecèdes où cohabitent trois générations. A 28 ans cette femme du vin n'a pas les deux pieds dans la même barrique, et elle surveille de près son vignoble de Cuers; bien secondée par ses deux grands pères, une grand-mère, un père et une mère qui a fait les beaux arts, elle tire le meilleur parti de son arbre généalogique. Elle déploie une activité à la hauteur de la qualité des vins dégustés. La douceur de sa voix dissimule une riche volonté intérieure.  ... [Lire la suite]
Posté par Denis Hervier à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]