Lettres de goût par Denis Hervier

18 juillet 2015

Que serait la vie sans les fromages de Bernard Antony !

Antony_vor_dem_Laden1

 

Que serait la vie sans les fromages de Bernard Antony, si l’on croise une fois dans sa vie cet alsacien haut en couleur, on ne peut plus le quitter. Il faut entrer dans la cave mi-boutique, mi-winstub pour mesurer l’ampleur du plaisir.

 

Antony_im_Tresor

Les meules de fromages sont posées sur les étagères. Il passe, tâte, gratte, frotte. Il connaît chaque ferme, chaque paysan, chaque manière de faire. On y salive devant le munster, la tomme de chartreuse, le chevrotin de Moselle ou le crayeux de Roncq. Osez la fourme d’Ambert, amourachez vous du Pélardon au cœur de braise. En bataillon serré tout ce que l’Alsace compte de grains nobles se tient au garde à vous, sans oublier tous les vins des amis et ils sont nombreux dans l’hexagone. Ils servent d’escorte à l’assiette de fromages qui est belle et colorée : le saint-marcellin s’abandonne sous le couteau, le comté souffle ses 36 mois et  le Citeaux est divin.

Oui la maison de Bernard Antony lui ressemble, elle est ouverte sur la vie et sur le monde : les murs recouverts de photos portent témoignage des réunions mondaines de ce maître fromager : Albert de Monaco, son altesse Otto de Habsbourg,  le comte Stephan von Neipperg, la comtesse Nadine de Nicolaï, le président Giscard d’Estaing, ici on joue autant de la particule que de la croûte. Les grands chefs français d’Alain Ducasse à Pierre Gagnaire en passant par Alain Passard, Eric Fréchon, Thierry Marx, Patrick Bertron, Didier Clément ou Mauro Colagreco, tout le monde se presse pour accéder au céleste plateau.

Que dire des châteaux Margaux, Latour, Branaire, Angélus, Domaine de Chevalier ou des Sylvio Denz, Christine Vernay, Dominique Vayron ou Hervé Bizeul qui font appel au maître de Vieux Férette.

Il parcourt la planète pour les rituels du fromage.

On le croise à Paris, Vienne, Berlin, Hong Kong ou Châteauroux...

Il s’affaire comme un lutin, houspille celui-ci, embrasse celui-là et sa femme par la même occasion, En roulant des yeux de gourmet, il rit de la vie.

 

Vous reprendrez bien un peu de munster… Je vous en ai trop dit… Allez y !

 

 

 

 

Fromagerie Antony

 

Tél. : 03 89 40 42 22 – Fax. : 03 89 40 31 03
5 rue de la Montagne – 68480 VIEUX-FERRETTE
Email : contact[at]fromagerieantony.fr

 

http://www.fromagerieantony.fr/

Heures d’ouverture du magasin :

Lundi au vendredi : 10H à 12H 30 - 14H à 18H.


Le samedi : 9h à 17h.

 

 

 

 

Posté par Denis Hervier à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]